1. Accueil
  2. Projets
  3. Quiz
  4. La collection
  5. Fiches
Fiches pédagogiques pour Churchill
Fermer [x]

Fiches pédagogiques pour Churchill

Fiches apprenant

Fiches pédagogiques avec des activités de compréhension, d’entraînement et de production pour découvrir Churchill avec vos étudiants. Pour visualiser et télécharger les fiches en pdf, cliquez sur la fiche désirée.

Fiche Apprenant Fiche Débutant Fiche Avancé

Fiches enseignant

Fiches d’activités pour Churchill à imprimer et à distribuer aux étudiants. Pour visualiser et télécharger les fiches en pdf, cliquez sur la fiche désirée.

Fiche Apprenant Fiche Débutant Fiche Avancé
Dispositif pédagogique
Fermer [x]

Donnez l'envie à vos étudiants de voyager au Canada en leur faisant découvrir quelques-uns des plus beaux attraits du pays!

Ça bouge au Canada est une collection de courts films d’une durée de quatre minutes destinée aux 15-25 ans. Chaque région vous donne accès à des informations générales ainsi qu’à des photos et des vidéos complémentaires.

Pour vous aider dans ce voyage, nous vous invitons à télécharger les fiches pédagogiques d'accompagnement.

Dispositif pédagogique

Le volet pédagogique s’inscrit dans le contexte de l’enseignement du français langue seconde reconnu au Canada. Il est composé de fiches conçues pour une exploitation en classe, soit trois fiches pédagogiques destinées aux enseignants et trois fiches d’activités pour les apprenants. Chaque fiche propose une variété d’exercices pour travailler la compréhension orale ainsi que l’expression orale et écrite en fonction du reportage de quatre minutes et de ses contenus complémentaires. Les activités ont été produites pour les niveaux débutant, intermédiaire et avancé, et comportent des aspects linguistiques et socioculturels.

Objectifs généraux des niveaux d'apprentissage

Débutant

Les activités visent à repérer l’essentiel des informations contenues dans les films à l’aide d’éléments visuels et de questions simples. Le but est de développer une compétence de compréhension orale du français tout en acquérant des notions socioculturelles, lexicales et grammaticales de base.

Intermédiaire

Les exercices nécessitent une connaissance élémentaire du français. Les questions ont pour objet d’améliorer son aptitude à comprendre des échanges plus élaborés, à mettre en pratique des notions linguistiques et à découvrir des facettes de la culture canadienne.

Avancé

Les activités s’adressent à tous ceux qui ont une bonne connaissance du français. L’objectif est d’améliorer ses stratégies d’écoute, de s’exprimer sur des sujets variés à l’oral et à l’écrit et de mieux comprendre certains aspects socioculturels tout en intégrant des structures linguistiques plus complexes.

Churchill en lettres et en chiffres

Churchill Occupée d’abord par des peuples nomades, puis par des explorateurs européens à la recherche du passage du Nord-Ouest, Churchill s’est développée grâce aux comptoirs de traite des fourrures, à son port céréalier, ainsi qu’à sa base militaire. Capitale mondiale de l’observation des ours polaires, paradis des oiseaux et des bélugas, Churchill est aujourd’hui l’une des principales destinations de l’écotourisme au Canada. Située à la jonction de plusieurs écosystèmes représentatifs du Grand Nord (la forêt boréale, la toundra arctique et les eaux limpides de la baie d’Hudson), la ville se distingue aussi par son centre de recherche sur la vie arctique.

Situation géographique

La ville de Churchill est située au nord du Manitoba, sur la rive ouest de la baie d’Hudson, à l’embouchure de la rivière Churchill.

Territoire

Superficie de Churchill : 53,96 km2

Démographie

Population de Churchill en 2011 : 813 habitants

Tourisme

Bélugas (été), ours polaires (automne), aurores boréales, Parc national du Canada Wapusk, fort Prince-de-Galles, Cap Merry, Anse Sloop, York Factory, musée Eskimo de Churchill.

Festivals au Manitoba

Festivals au Manitoba : Festival islandais (Gimli), Festival ukrainien de Dauphin, Folklorama (Winnipeg), Festival du voyageur (Winnipeg), Festival de films francophones Cinémental (Winnipeg), Folies-Grenouilles (à Saint-Pierre-Jolys) Festival des trappeurs du Nord du Manitoba (The Pas), Festival métis Manipogo (Saint-Laurent).

Films

  • My Winnipeg, de Guy Maddin, Canada, 2007
  • The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford, d'Andrew Dominik, États-Unis, 2007
  • The Stone Angel, de Kari Skogland, Canada, 2007
  • The Snow Walker, de Charles Martin Smith, Canada, 2003
  • The Clown at Midnight, de Jean Pellerin, Canada, 1998

Personnalités célèbres provenant du Manitoba

Susan Aglukark (chanteuse), Bobby Clarke (hockeyeur), Terry Fox (marathonien), Gabrielle Roy (écrivaine), Claude Dorge (acteur), Réal Bérard (peintre et illustrateur), Margaret Laurence (auteure de nouvelles), Louis Riel (fondateur de la province du Manitoba), Daniel Lavoie (chanteur), Tom Cochrane (chanteur), Neil Young (chanteur et guitariste, né à Toronto, mais ayant longtemps vécu au Manitoba), Guy Maddin (cinéaste)

Bandes dessinées

  • Louis Riel, l’insurgé, de Chester Brown, 2004
  • The Life of Helen Betty Osborne: A Graphic Novel de David Alexander Robertson, dessins de Madison Blackstone, 2008
  • 7 Generations de David Alexander Robertson, Stone (vol.1), Scars (vol.2), Ends/Begins (vol.3), The Pact (vol.4), 2010-2011

Francophonie

Les francophones du Manitoba représentent 4 % de la population. Selon les chiffres du recensement de 2006, 44 110 locuteurs ayant le français pour première langue composaient la communauté franco-manitobaine. Deux tiers des Franco-manitobains vivent à Winnipeg (surtout dans les quartiers traditionnellement francophones de Saint-Boniface, Saint-Vital et Saint-Norbert), et un tiers vivent dans des villages du Sud de la province. Le français est également représenté dans certains villages proches de Winnipeg : Saint-Claude, Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Pierre-Jolys, Sainte-Anne, etc. Le Collège universitaire de Saint-Boniface est la seule université francophone du Manitoba.

Faits inusités

  • Le michif est une langue parlée au Manitoba. Elle mélange des mots et une syntaxe issus de la langue crie avec des mots français, ainsi que quelques emprunts à l’objibwé et à l’anglais. Le mitchif est propre à la nation métisse.
  • Chaque automne, Churchill se transforme en capitale des ours polaires. La ville se trouve en effet sur la route de migration des ours qui repartent vers les glaces de la baie d’Hudson pour s’y nourrir de phoques durant l’hiver. En octobre, on peut voir jusqu’à une centaine d’ours à proximité de la ville.
  • Les ours qui s'approchent du centre de Churchill sont endormis et enfermés dans la « prison à ours », afin d’éviter qu’ils ne tissent des liens trop étroits avec les humains. Cloitrés dans des cellules exiguës et privés de nourriture, les animaux vont finir par associer le village et les hommes à quelque chose de négatif. Il faut donc tenter de les éviter.
  • Le béluga est surnommé « canari des mers » en raison de son chant. Il siffle, émet des clics et des pépiements. Environ 3000 bélugas passent l’été dans l’estuaire de la rivière Churchill, au bord de la baie d’Hudson.
  • À Churchill, les arbres sont souvent tordus et n’ont des branches que d’un côté. Cela est dû aux forts vents du nord-ouest qui empêchent la croissance dans cette direction. Ce phénomène est connu sous le nom d’« effet Krumholz ».
  • Durant le Festival du Trappeur à The Pas, on peut assister à des courses de traîneaux à chiens, à des concours de coupe de bois à la tronçonneuse, mais aussi à un concours de barbes longues ou de bedaines de bière.
  • Une citation de la célèbre écrivaine manitobaine francophone Gabrielle Roy se trouve sur les billets de 20 dollars : « Nous connaîtrions-nous seulement un peu nous-mêmes, sans les arts? », tirée du roman La montagne secrète.

Dates

  • Depuis plus de 12 000 ans, les Autochtones sont présents sur ce territoire : Inuits, Chipewyans, Ojibwés, Cris, et Assiniboines.
  • 1620 : Une expédition menée par le Danois Jens Munk hiverne sur le site de la future Churchill, à la recherche du mythique passage du Nord-Ouest, une route maritime passant par l’océan Arctique pour mener jusqu’en Chine.
  • 1717 : James Knight, de la Compagnie de la Baie d’Hudson, établit un poste de bois rond à la rivière Churchill pour commercer avec les peuples inuit et déné de la région.
  • 1731-1771 : La Compagnie de la Baie d’Hudson commence la construction d’une forteresse de pierre imposante, le fort Prince-de-Galles, à l’embouchure de la rivière Churchill.
  • 1782 : La petite garnison du fort Prince-de-Galles et la batterie du cap Merry tombent devant les navires français commandés par Jean-François de Galaup, comte de la Pérouse, et ses 400 soldats.
  • 1783 : Samuel Hearne, explorateur et commerçant en fourrures, établit un nouveau poste, le fort Churchill, en amont des ruines de la forteresse de pierre. Le commerce reprend avec les peuples autochtones de la région.
  • 1916 : Le Manitoba est la première province canadienne à accorder le droit de vote aux femmes.
  • 1930 : Le chemin de fer et la gare de Churchill sont terminés, ce qui entraîne l’essor du terminus céréalier.
  • Après la Deuxième Guerre mondiale, les tensions entre l’Est et Ouest débouchant sur la guerre froide entraînent l’établissement d’une base militaire à Churchill.
  • 1950 : Construction d’une base de lancement de fusées à Churchill, dans le cadre d’un projet canado-américain de recherche sur la haute atmosphère.
  • 1988 : La base expérimentale de lancement est désignée lieu historique national.