1. Accueil
  2. Projets
  3. Quiz
  4. La collection
  5. Fiches
Fiches pédagogiques pour le Nouveau-Brunswick
Fermer [x]

Fiches pédagogiques pour le Nouveau-Brunswick

Fiches apprenant

Fiches pédagogiques avec des activités de compréhension, d’entraînement et de production pour découvrir le Nouveau-Brunswick avec vos étudiants. Pour visualiser et télécharger les fiches en pdf, cliquez sur la fiche désirée.

Fiche Apprenant Fiche Débutant Fiche Avancé

Fiches enseignant

Fiches d’activités pour le Nouveau-Brunswick à imprimer et à distribuer aux étudiants. Pour visualiser et télécharger les fiches en pdf, cliquez sur la fiche désirée.

Fiche Apprenant Fiche Débutant Fiche Avancé
Dispositif pédagogique
Fermer [x]

Donnez l'envie à vos étudiants de voyager au Canada en leur faisant découvrir quelques-uns des plus beaux attraits du pays!

Ça bouge au Canada est une collection de courts films d’une durée de quatre minutes destinée aux 15-25 ans. Chaque région vous donne accès à des informations générales ainsi qu’à des photos et des vidéos complémentaires.

Pour vous aider dans ce voyage, nous vous invitons à télécharger les fiches pédagogiques d'accompagnement.

Dispositif pédagogique

Le volet pédagogique s’inscrit dans le contexte de l’enseignement du français langue seconde reconnu au Canada. Il est composé de fiches conçues pour une exploitation en classe, soit trois fiches pédagogiques destinées aux enseignants et trois fiches d’activités pour les apprenants. Chaque fiche propose une variété d’exercices pour travailler la compréhension orale ainsi que l’expression orale et écrite en fonction du reportage de quatre minutes et de ses contenus complémentaires. Les activités ont été produites pour les niveaux débutant, intermédiaire et avancé, et comportent des aspects linguistiques et socioculturels.

Objectifs généraux des niveaux d'apprentissage

Débutant

Les activités visent à repérer l’essentiel des informations contenues dans les films à l’aide d’éléments visuels et de questions simples. Le but est de développer une compétence de compréhension orale du français tout en acquérant des notions socioculturelles, lexicales et grammaticales de base.

Intermédiaire

Les exercices nécessitent une connaissance élémentaire du français. Les questions ont pour objet d’améliorer son aptitude à comprendre des échanges plus élaborés, à mettre en pratique des notions linguistiques et à découvrir des facettes de la culture canadienne.

Avancé

Les activités s’adressent à tous ceux qui ont une bonne connaissance du français. L’objectif est d’améliorer ses stratégies d’écoute, de s’exprimer sur des sujets variés à l’oral et à l’écrit et de mieux comprendre certains aspects socioculturels tout en intégrant des structures linguistiques plus complexes.

Le Nouveau-Brunswick en lettres et en chiffres

Péninsule Acadienne Entre le golfe du Saint-Laurent et la magnifique baie des Chaleurs, l’Acadie se déploie au nord-est du Nouveau-Brunswick. En effet, au nord de la ville de Moncton commence la route du littoral acadien. En passant par Bouctouche, le pays de la Sagouine d’Antonine Maillet, elle vous conduira jusqu’à Caraquet, symbole de la culture acadienne. Les villes du littoral de la péninsule ont été fondées vers la fin du XVIIIe siècle par des familles francophones de retour de leur exil forcé. Aujourd’hui, ses longues plages bordées de maisons de pêcheurs raviront aussi bien les gastronomes en quête de homards et fruits de mer que les passionnés de surf cerf-volant.

Situation géographique

Le Nouveau-Brunswick est situé sur la côte Atlantique, entre le Québec à l’ouest et la Nouvelle-Écosse à l’est. La Péninsule acadienne se trouve au nord-est de la province. Elle est bordée au nord par la baie des Chaleurs, et à l’est par le golfe du Saint-Laurent.

Territoire

Superficie du Nouveau-Brunswick : 71 377 km2

Démographie

Population du Nouveau-Brunswick en 2011 : 751 171 habitants.

Tourisme

Le village historique acadien (Caraquet), l'écomusée de l'huître (Caraquet), le Musée Acadien de Caraquet, l’Aquarium et Centre marin de Shippagan, le Parc écologique de la Péninsule acadienne (Lamèque), le Musée de la bière (Bertrand), le parc du Pays de la Sagouine (Bouctouche), le parc national Kouchibouguac.

Festivals

Miramichi Irish Festival (Miramichi), Festival de musique folk (Miramichi), Concours de sculpture sur sable (Parlee Beach, Shediac), Festival du homard (Shediac), Festival international de musique baroque (Lamèque), Gala de la chanson (Caraquet), Festival des arts visuels en Atlantique (Caraquet), Festival littéraire international Northrop Frye (Moncton), Festival international du cinéma francophone en Acadie (Moncton), Franco-Fête (Moncton), Festival d’art contemporain Ok.Quoi?! (Sackville).

Films

  • Acadieman vs le C.M.A., de Dano Leblanc, Canada, 2009
  • Demain... peut-être, de Richard Tassé, Canada, 2008
  • Série télévisée Belle-Baie, Canada, 2007
  • La baie de l'amour et des regrets, de Tim Southam, Canada, 2002
  • Black Swan, de Wendy Ord, Canada, 2002
  • Le secret de Jérôme, de Phil Comeau, Canada, 1994
  • L'Acadie, l'Acadie?!?, documentaire de Michel Brault, Canada, 1972
  • Éloge du chiac, documentaire de Michel Brault, Canada, 1969

Personnalités célèbres provenant du Nouveau-Brunswick

Donald Sutherland (acteur), Charles G.D. Roberts (poète), Herménégilde Chiasson (poète, réalisateur, peintre), Édith Butler (chanteuse), Antonine Maillet (romancière), Natasha St-Pier (chanteuse), Roch Voisine (chanteur), Marie-Jo Thério (actrice et musicienne), Dano Leblanc (bédéiste), le père Anselme Chiasson (né en Nouvelle-Écosse, folkloriste de la tradition orale en Acadie), Danny Boudreau (chanteur et guitariste), Roméo Savoie (artiste visuel et écrivain), Anne-Marie Sirois (dessinatrice et réalisatrice), Fayo (chanteur)

Bandes dessinées

  • Les aventures de Wynnifred : la grande virée acadienne, de Jean-François Gaudet et Hugues Poirier, 2009
  • Acadieman, de Dano LeBlanc, 2007
  • Les origines d'Acadieman, de Dano Leblanc, 2007
  • L’Acadien : l’enracinement, de Jean-Jacques Decaillon, 1990

Francophonie

Le Nouveau-Brunswick a la particularité d’être la seule province officiellement bilingue du Canada. Les francophones représentent 33 % de la population totale de la province. En 2006, la communauté francophone du Nouveau-Brunswick comptait 236 100 locuteurs ayant le français pour première langue. On dénote trois zones de forte concentration francophone : le Madawaska au nord-ouest, la Péninsule acadienne dans le nord-est, et la région sud-est de la province. Certaines villes sont des foyers actifs de la vie francophone comme Edmundston (95 % de francophones), Campbellton (61 %), Bathurst (68 %) et Moncton-Dieppe (35 %). Le Nouveau-Brunswick est la seule province canadienne où l’enseignement en français est offert sur l’ensemble du territoire, de la maternelle jusqu’à la douzième année. L’université de Moncton est la plus grande université canadienne uniquement de langue française à l’extérieur du Québec. Elle possède trois campus : Edmundston, Moncton et Shippagan.

Faits inusités

  • Le chiac est une langue qui mêle l’anglais et le français. Il est parlé principalement parmi les jeunes générations du Nouveau-Brunswick, notamment près de Moncton. Un Chiac (ou Chiacque au féminin) est un habitant du Sud-Est du Nouveau-Brunswick. Le chiac est distinct du français acadien, Il emploie la syntaxe française avec du vocabulaire et des expressions anglaises.
  • Chez les Acadiens des Provinces maritimes, chaque année, depuis les années 1970, le 15 août est marqué par le Tintamarre, une grande fête où les gens se rassemblent pour défiler et célébrer en produisant un grand bruit collectif avec des instruments improvisés, exprimant ainsi leur fierté acadienne.
  • La rivière Petitcodiac se remplit et se vide deux fois par jour, sous l’effet des marées de la Baie de Fundy. La hausse des eaux est toujours précédée d’un phénomène qu’on appelle « mascaret », une vague qui remonte en sens inverse le cours de la rivière. À Moncton, le meilleur endroit pour observer ce phénomène est le parc du Mascaret.
  • La Côte magnétique de Moncton est un endroit déconcertant. En effet, si vous coupez le moteur de votre voiture dans ce qui paraît être le bas d’une côte, l’automobile repart en arrière en semblant remonter la pente. Il s’agit en fait d’une illusion d’optique. Les arbres qui nous servent habituellement de repères visuels sont légèrement inclinés, mais nous sommes convaincus qu'ils sont verticaux, ce qui fausse notre perception. On a donc l’impression de monter la côte, alors qu'en fait on la descend.
  • Un vaisseau mystérieux apparaît aux marins sur le point de faire naufrage, et ce sur l’ensemble des océans de la planète. Mais c’est dans le détroit de Northumberland, le long de la côte est du Nouveau-Brunswick, que le Hollandais volant a été vu le plus souvent. Ce vaisseau fantôme est souvent cité dans les contes et légendes des Provinces Maritimes. On évoque des brouillards lumineux qui font parfois penser à des formes de vaisseaux.
  • Une légende micmaque prétend qu’une ogresse, le Gougou, habite sur l’Île Miscou, à la pointe de la Péninsule acadienne. Samuel de Champlain la mentionne dans ses Voyages de Champlain.
  • Évangéline, de Henry Wadsworth Longfellow, écrivain américain (1807-1882), est un long poème qui raconte la déportation des Acadiens au XVIIIe siècle,  à travers le personnage devenu célèbre d'une jeune fille, Évangéline. Son poème a inspiré une chanson reprise par d’innombrables artistes.
  • Soldat Louis, un groupe de musique traditionnelle breton, a composé une chanson intitulée La Gigue à Caraquet.

Dates

  • Les trois peuples autochtones du Nouveau-Brunswick sont les Micmacs, les Malécites et les Passamaquoddys. Ces peuples font partie de la famille algonquienne.
  • Les Micmacs sont arrivés de l'Ouest du Canada il y a environ 3 000 ans.
  • 1534 : L'explorateur français Jacques Cartier accoste à Miscou et découvre la Baie des Chaleurs. Il est accueilli par des Micmacs, avec qui il fait du troc.
  • 1755-1764 : Déportation des Acadiens. Des milliers d’Acadiens de Nouvelle-Écosse sont entassés sur des bateaux et envoyés vers les colonies de la Nouvelle-Angleterre, au Maryland, en Virginie ou encore en Géorgie. Plusieurs centaines évitent la déportation en se réfugiant au Nouveau-Brunswick en 1757, dans la région de Miramichi et de la Baie des Chaleurs.
  • 1764 : Les autorités de Londres permettent aux Acadiens de revenir à condition qu’ils se dispersent à travers le territoire de l’ancienne Acadie et qu’ils prêtent allégeance à la Couronne britannique. Ils vont s’installer principalement dans le nord-ouest de la province (dans le Madawaska), le nord-est dans la Péninsule acadienne, et le sud-est, dans la vallée de Memramcook.
  • 1867 : Fondation à Shédiac du journal Le Moniteur acadien, premier journal publié en français au Nouveau-Brunswick
  • 1959 : Création de l'École des pêches du Nouveau-Brunswick, un établissement d'enseignement supérieur situé dans le port de Caraquet.
  • 1963 : Création de l’Université francophone de Moncton.
  • 1969 : Adoption de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, qui fait de l’anglais et du français les deux langues officielles de la province.
  • 1972 : Présentation de la pièce La Sagouine d’Antonine Maillet à Montréal. Fille de pêcheurs de morue, devenue fille à matelots, la Sagouine incarne la classe moyenne et populaire de l'Acadie.
  • 1979 : Pélagie-la-Charrette, roman d’Antonine Maillet évoquant le retour des Acadiens vers le Nouveau-Brunswick, reçoit le prix Goncourt
  • 1999 : Lors de la crise de Burnt Church, des tensions surviennent entre Micmacs et Acadiens autour de la pêche au homard.
  • 1999 : L’Acadie accueille le Sommet de la Francophonie à Moncton.
  • 2009 : Le quatrième Congrès mondial acadien est organisé dans divers lieux de la péninsule. Le point culminant du quatrième Congrès, la célébration de la Fête nationale acadienne le 15 août, eut lieu à Caraquet.